Alimentée par des moyens de recueil de plus en plus puissants, la donnée statistique (alias la data) est en croissance exponentielle, et peu de domaines échappent à une mesure chaque jour plus extensive. Mais si le recueil de la donnée est une chose, son analyse en est une autre. Celle-ci est rendue difficile par deux phénomènes principaux: la taille des données et la complexité des phénomènes mesurés. La statistique contemporaine s’attache à résoudre ces deux problèmes. Elle est ainsi conduite à évoluer très rapidement, en conservant le meilleur des outils passés qu’elle adapte aux données massives et de grande dimension, et en proposant parallèlement des voies de modélisation de plus en plus fines et respectueuses de la complexité des phénomènes. La statistique classique a ainsi évolué vers une « science des données » plus computationnelle, qui intègre des techniques d’apprentissage et diagnostic automatiques à mi-chemin entre statistique et intelligence artificielle.

Le parcours de Statistique et science des données est une formation à toutes les méthodologies d’analyse et modélisation statistique contemporaines. S’il conduit au métier de « data scientist », il intègre autant les aspects de conception méthodologique – grâce à la maîtrise des mathématiques sous-jacentes et de leur programmation informatique – que l’application rigoureuse des méthodes et modèles à des données de types et domaines variés.

Ce parcours est scindé en seconde année en deux sous-parcours plus spécialisés, dont les enseignements restent partiellement mutualisés. La première de ces spécialisations est la Biostatistique, qui approfondit l’analyse et la modélisation des données du vivant. La seconde est le management de l’information et de la décision (MIND), spécialisé dans l’analyse et la modélisation de la donnée économique ainsi que la gestion des décisions et risques associés.

Plaquette

Objectifs

La première année du parcours donne aux étudiants et étudiantes les bases conceptuelles, mathématiques et pratiques des grandes branches de la méthodologie statistique: information et décision statistique, modélisation probabiliste et inférence statistique, exploration et modélisation linéaires multidimensionnelles. Le parcours contient en outre deux UE d’ouverture au choix parmi des UE d’initiation à l’économie et aux données du vivant.
Au terme de cette année, l’étudiant ou l’étudiante possèdera des bases solides sur lesquelles la spécialisation pourra, en deuxième année, être développée. Il ou elle aura aussi une idée éclairée de la spécialisation qui lui conviendra le mieux: Biostatistique ou MIND.

Débouchés

Métiers: statisticien/statisticienne, biostatisticien/biostatisticienne, data-scientist, analyste de données, tous de niveau ingénieur ou ingénieure.
Tous secteurs d’activité: recherche académique, industrie, recherche et développement, santé, agronomie, banques et assurances, commerce, etc.

Master 1 SSD (descriptifs des cours)

Comment candidater?
  • Déposer un dossier de candidature en ligne sur le site de la FDS
  • Pour les étudiants déjà inscrits à l’UM, utiliser l’ENT de l’université de Montpellier.
Liste des UE

UE M1

Master 2 SSD – Parcours Mind et Biostat (descriptifs des cours)

Comment candidater?
  • Déposer un dossier de candidature en ligne sur le site de la FDS
  • Pour les étudiants déjà inscrits à l’UM, utiliser l’ENT de l’université de Montpellier.
Liste des UE

UE M2